Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Chai

 

Vinification :


cycleLa récolte vendangée, les raisins macèrent dans des cuves inox 20 à 28 jours, c'est pendant cette période que commence la fermentation alcoolique : transformation du sucre en alcool par l'intermédiaire des levures. Deux remontages journaliers sont nécessaires pour aérer le jus de raisin jusqu'à la fin de cette fermentation.

L'oenologue procède aux analyses et aux dégustations tous les 2 jours pendant les vendanges pour suivre l'évolution du produit. C'est alors que nous dégustons modérement le "bourru ou le mou" (jus de raisin légèrement pétillant).

Puis des remontages en circuit fermé sont effectués pour extraire à chaud 30°C les derniers composés phénoliques (arôme et couleur) jusqu'aux écoulages. Là, c'est déjà du vin !

L'écoulage des cuves consiste à séparer le jus des matières solides (peau et pulpe). Celles-ci sont pressées. Les vins de presse peuvent servir à restructurer certaines cuves.

alexandreAlexandre (5ème génération) admire la nouvelle cuvée en cours d'élaboration, déjà satisfaisante et prometteuse !

Après l'écoulage, le jus fermente une deuxième fois dans les cuves, c'est la fermentation malolactique : transformation de l'acide malique en acide lactique par l'intermédiaire des bactéries. Quand celle-ci est terminée, après contrôles et analyses, le vin est biologiquement stable, il est en cours de finition.

C'est encore pendant plusieurs mois de travail que tout l'art du vigneron contribue à faire un vin remarquable en y apportant soins et attention.

Des soutirages sont réalisés les deux premiers mois puis tous les trois mois afin d'aérer le vin et de le séparer de ses lies (dépôt naturel du vin).

Les vins terminés sont dégustés en présence de l'oenologue, puis assemblés, soutirés encore plusieurs fois, collés avec une colle à base d'albumine d'oeuf qui a la particularité d'attirer les micro-particules du vin et enfin filtrés si nécessaire en attendant la mise en bouteilles et la commercialisation du produit.

 

                                                    chai 2006 1

 

Elevage :

futcuve

       20190409 1422031                    IMG 60431

Le vin rigoureusement suivi par un oenologue toute l'année est élevé en cuves inox ou ciment, puis mis en bouteilles à la propriété 18 mois après la récolte : c'est le traditonnel Château Chante Alouette La Roseraie.

Une partie de ce vin est sélectionnée puis élevée dans des fûts de chêne pendant 9 à 12 mois : c'est le "Château Le Rimensac" .

 « La Gustave » de Chante Alouette La Roseraie, en hommage à notre ancêtre vigneron Gustave Sigogneaud, élevée en fût de chêne neuf compléte la gamme de nos vins rouges. 

Le Rosé de Chante Alouette se déguste de l'apéritif et tout au long du repas. Vin de fraîcheur, de plaisir, de convivialité.

"Le Blanc d'Alex", vin pâle presque translucide, aux notes d'agrumes et de fleurs blanches, vif et frais en bouche, à découvrir ...